Aller au contenu

Widjigo – Estelle Faye

Widjigo est le nouveau roman d’Estelle Faye, publié aux éditions Albin Michel Imaginaire. C’est une lecture des plus immersives, qui nous transporte sur l’île de Terre-Neuve avec les quelques rescapés d’un naufrage qui vont vite découvrir à quel point cette terre peut être hostile. Entre le froid, la faim, le désespoir et la folie, tous les ingrédients sont réunis à l’engeance de véritables monstres…

Couverture Aurélien Police

Résumé

En 1793, Jean Verdier, un jeune lieutenant de la République, est envoyé avec son régiment sur les côtes de la Basse-Bretagne pour capturer un noble, Justinien de Salers, qui se cache dans une vieille forteresse en bord de mer.

Alors que la troupe tente de rejoindre le donjon en ruines ceint par les eaux, un coup de feu retentit et une voix intime à Jean d’entrer. A l’intérieur, le vieux noble passe un marché avec le jeune officier : il acceptera de le suivre quand il lui aura conté son histoire.

Celle d’un naufrage sur l’île de Terre-Neuve, quarante ans plus tôt. Celle d’une lutte pour la survie dans une nature hostile et froide, où la solitude et la faim peuvent engendrer des monstres…

Chronique

La couverture d’Aurélien Police est une véritable réussite, en accord total avec l’ambiance générale de ce roman, sombre et mystérieuse. Elle retient immédiatement l’œil du lecteur qui, intrigué, plonge alors sans retenue dans l’histoire.

Cette histoire, c’est Justinien de Salers qui nous la raconte. Ou plutôt qui la raconte au jeune lieutenant Jean Verdier. Dès les premières pages, nous nous retrouvons transportés en Basse-Bretagne, à leurs côtés, dans cette tour en ruine où se cache Justinien. La tempête fait rage au-dehors, l’ambiance est posée, angoissante à souhait. Quelle est donc cette histoire que Justinien tient tant à raconter avant son arrestation ? C’est celle d’un naufrage, sur l’île de Terre-Neuve, où Justinien a été envoyé avec Clément Veneur, un botaniste, Marie, la voyageuse et un jeune garçon bien discret, Gabriel. Leur mission, découvrir ce qui est arrivé aux membres d’une précédente expédition menée par un certain d’Aubergny, dont seul le jeune Gabriel est revenu…

Ainsi le ton est donné. Ce petit groupe se retrouve échoué sur Terre-Neuve où une précédente expédition a mystérieusement disparu. D’autres survivants du naufrage viennent gonfler les rangs de cette troupe à 9 protagonistes : un officier anglais, un membre d’équipage du bateau, un pasteur et sa fille et un trappeur. Mais dès l’aube du jour suivant, le trappeur est retrouvé mort, le torse lacéré et la bouche pleine de coquillages. Et il n’en resta plus que 8…  

Estelle Faye réussit avec brio à nous emmener sur Terre-Neuve avec ses personnages, dans une ambiance poissarde, pouvant rappeler l’ambiance des dix petits nègres avec un côté mystique en plus. Son écriture, fluide et acérée, est parfaite pour nous obliger à enchaîner les pages. Les chapitres où l’on se retrouve à nouveau en Basse-Bretagne, avec Jean et Justinien, ne coupent pas le suspense des aventures sur Terre-Neuve, bien au contraire. Comme Jean, nous pressons Justinien pour en savoir plus et avoir le fin mot de l’histoire : comment a-t-il survécu ?

Il est difficile d’en dire davantage sans spoiler ce roman Oh combien brillant ! Les personnages sont très bien travaillés et la tension au sein du groupe devient de plus en plus palpable. Les faibles doivent se montrer plus forts s’ils ne veulent pas être abandonnés du groupe dont les ressources sont plus que limitées, d’autant qu’un monstre semble à leurs trousses… La folie des uns et des autres, face à leur situation désastreuse et à la mort de plusieurs des rescapés, est très bien traitée, notamment celle du Pasteur.

Conclusion

Widjigo est la nouvelle petite pépite d’Estelle Faye, qui nous transporte dans une ambiance angoissante sur l’île de Terre-Neuve parmi un groupe de rescapés qui ne sont pas au bout de leurs peines, loin de là ! La faim, le froid, la peur et la folie sont des notions avec lesquelles ils vont devoir avancer s’ils veulent survivre en ces terres hostiles où les monstres et la mort rodent… un roman palpitant et à la fin trépidante !

Une autre chronique pour Estelle Faye:

1 commentaire pour “Widjigo – Estelle Faye”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :