Aller au contenu

La Guerre des mondes – H.G. Wells

Nouveau format sur le blog avec les chronique invité: aujourd’hui c’est Cam qui se charge de vous parler d’un classique de la SF

Retour sur un grand classique de la SF, La guerre des mondes, écrit en 1898 par Herbert George Wells et publié ici par les éditions Folio. Tout le monde a déjà entendu parler de La guerre des mondes, les versions cinématographiques ayant aidé à faire connaître cette grande œuvre de H.G. Wells. Mais oublions les grands écrans et faisons place à la véritable histoire de La guerre des mondes.

Couverture Benjamin Carré

Résumé

Un cylindre tombant en Angleterre, puis un second, et encore d’autres. D’où viennent-ils ? Que contiennent-ils qui puisse expliquer ces étranges bruits qu’on entend du haut des fossés provoqués par leur impact ? Le premier cylindre s’ouvre, révélant une forme de vie étrange de prime abord, et pour le plus grand malheur de la population, non pacifique. Difficile de transmettre l’information qui semble si irréelle aux villages voisins en cette fin du XIXème siècle ! Les martiens attaquent, que faire pour les arrêter et pour rester en vie ?

Chronique

La couverture de Benjamin Carré est très réussie et illustre l’attaque des martiens avec leurs tripodes et leurs rayons ardents. Toutefois, l’histoire se déroulant majoritairement dans des petits villages anglais, on aurait pu représenter ces villages fin XIXème plutôt que des buildings.

Ce roman est écrit comme une sorte de témoignage du personnage que l’on suit, ce qui rend l’histoire d’autant plus immersive. Il aperçoit le premier cylindre tomber du ciel mais il ne se doute pas encore que l’invasion a commencé…

La description faite des cylindres et des martiens est très détaillée et permet aisément de se les représenter. Intelligents et sociaux, ils semblent communiquer entre eux et s’organiser pour que leur invasion soit un succès. C’est d’ailleurs très intéressant de voir qu’une fois les cylindres tombés sur Terre, rien ne se passe au départ. Les humains curieux s’approchent, écoutent et entendent de drôles de bruits de ferraille… ils sont loin de se douter de ce qui se passe à l’intérieur de ces fameux cylindres. En ressortent les tripodes qui permettent aux martiens de se déplacer sur notre planète malgré le changement de gravité. Mais ce n’est pas tout, ces martiens disposent également d’un arsenal technologique qui met rapidement à défaut les armées terrestres. Véritables machines de guerre, ils se montrent redoutables et exterminent les êtres vivants et villages, semant la mort et la désolation sur leur passage.

L’écriture de H.G. Wells est très agréable, fluide et si prenante qu’il en est difficile de lâcher ce livre. Les détails scientifiques pour expliquer l’anatomie et l’adaptation des martiens à la Terre sont justement dosés, rendant les faits très crédibles. L’auteur est également très fort pour faire monter le suspens et la tension, notamment lorsque les personnages tentent de se cacher des tripodes. Le fait de suivre les évènements majoritairement du point de vue du personnage principal rend l’histoire très réaliste et permet de voir les questions qui se posent dans de telles situations : que veulent ces envahisseurs ? que faire ? fuir ? pour aller où ? comment survivre face à ces martiens et face aux survivants ? J’ai également apprécié le passage où l’on suit le frère du personnage principal qui étudie la médecine à Londres. Londres, où ses habitants vivent dans l’insouciance de la grande ville, pensant que les habitants de la campagne exagèrent les choses et que ces martiens n’arriveront pas à ramper au-delà de leur fossé. Grave erreur…

Conclusion :

La guerre des mondes, qu’on ne présente plus, est un véritable chef d’œuvre de science-fiction. Ce texte est riche et captivant. La préface de Norman Spinrad au début du roman est très intéressante et raconte notamment que lors de sa diffusion à la radio en 1938 par Orson Welles, elle aurait créé une vague de panique en Amérique, la population croyant à une véritable invasion extraterrestre.

En conclusion, ne vous contentez pas que des versions cinématographiques de La guerre des mondes, si vous n’avez pas encore lu ce roman, foncez, vous ne serez pas déçus !

Caractéristiques:
Edition Folio
Auteur H.G. Wells
Traducteur Henry D Davray (1950)
Couverture Benjamin Carrée

2 commentaires sur “La Guerre des mondes – H.G. Wells”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :