Aller au contenu

Foret – Collectif

Les moutons électriques avec la collection miroir proposent de beaux livres sur une thématique précise. Après les super héros ou encore le panorama de l’imaginaire japonais, ils reviennent avec un nouveau thème, la Forêt.

Résumé


De Brocéliande à l’Amazonie, des forêts russes à celles des contes de fées, en passant par les bois sacrés de la Grèce antique et la sylve nippone chère à Miyazaki, un panorama d’un imaginaire qui ne cesse de fasciner la culture humaine: la forêt, entité immense et mystérieuse, désirable ou redoutée.


Chronique

Avec sa couverture très graphique de Melchior Ascaride et Mattjö Haussy, on sait tout de suite où l’on met les pieds avec ce livre. Pour ma part j’aime beaucoup cette couverture qui invite à l’imagination.

Foretss ! est un livre très riche en variété. De nombreux intervenants ont été conviés, chacun apportant une cerne au tronc de ce recueil. C’est ainsi que l’on part dans les légendes de Brocéliande accompagné de Paul Sébillot, que l’on s’évade chez les Grecs avec Christine Luce, que l’on se demande ce qu’est un Ent avec Jean-Philippe Jaworski et bien plus encore. En tout ce sont 23 chapitres qui sont proposés dans ce recueil, passant de la sylviculture à la cryptozoologie.

Avec ses multiples tonalités les différents chapitres sont plus ou moins faciles d’accès, pouvant par moment tomber légèrement dans le court magistral mais sans jamais nous perdre dans des explications trop techniques. Ainsi, c’est au fil des pages que l’on se rend véritablement compte du rôle central des forêts dans notre imaginaire et dans nos sociétés actuelles.

Très richement illustré par de nombreux dessins, affiches, peintures, photographies et autre objets Forêts ! se classe dans les « Beaux livres ». Des arbres majestueux, aux forêts mystérieuses peuplées de petites fées, le tout en passant par l’Amazonie et le marsupilami, il y en a pour tous les goûts ! Le seul petit bémol de ce recueil concerne la qualité d’impression qui n’est pas toujours au rendez-vous, donnant parfois un sentiment de flou pour certaines illustrations sans toutefois altérer  notre plaisir de lecture. Pouvant ajouter une petite touche de mystique, cela met donc d’autant plus en valeur les textes qui les accompagnent.

Conclusion

Livre de chevet où l’on pioche des chapitres aléatoirement le soir ou pour une lecture plus « classique » Forêts un panorama de l’imaginaire Sylvestre, aux thématiques et points de vue variés qui apportera un petit quelque chose à tous les amoureux de la nature et/ou du fantastique et des légendes. La collection miroir semble tout indiquée pour proposer des beaux livres à prix réduit, je lirai donc avec plaisir d’autres livres de cette collection dont ceux sur Miyazaki et le Mori.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :