Aller au contenu

Des Fleurs pour Algernon – Daniel Keyes

Classique de la SF, Des fleurs pour Algernon est un incontournable dont même certains épisodes de séries TV rendent hommage. Ecrit par Daniel Keyes, ce roman a été publié pour la première fois en 1966 et vous pourrez le trouver actuellement aux éditions J’ai lu. Entre expériences scientifiques et souvenirs, Des fleurs pour Algernon aborde des sujets poignants tels que le handicap et la perception d’autrui avec beaucoup d’émotions. Un texte riche et fort qu’il faut avoir dans sa bibliothèque.

Couverture Sofk

Résumé

Algernon est une souris dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l’intelligence. Enhardis par cette réussite, les savants tentent, avec l’assistance de la psychologue Alice Kinnian, d’appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d’esprit. C’est bientôt l’extraordinaire éveil de l’intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l’amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jour, les facultés supérieures d’Algernon commencent à décliner…

Chronique

La couverture de l’édition augmentée des éditions J’ai lu est simple mais attire l’œil. On y retrouve les différents codes de ce roman avec la souris Algernon mise en avant et de nombreuses formes géométriques très discrètes en arrière-plan, rappelant les labyrinthes et schéma d’interactions en science.

Après avoir mené des expériences chez la souris pour améliorer l’intelligence, les scientifiques Nemur et Strauss décident de tester leur méthode pour la première fois sur l’Homme. Charlie Gordon est un jeune homme présentant d’importants déficits intellectuels, qui limitent sa capacité de concentration et de pensée. Il va être le premier Homme utilisé pour l’expérience du Pr Nemur et du Dr Strauss. Ne sachant ni lire ni véritablement écrire, il va pourtant devoir rédiger chaque jour un compte rendu sur ce qu’il vit et ressent, pour permettre aux scientifiques de suivre ses progrès. A travers ces pages, l’histoire de Charlie est racontée avec justesse. Chaque chapitre correspond à un compte rendu de Charlie, les premiers étant écrits avant le début de l’expérience. Ces comptes rendus sont très courts, pleins de fautes d’orthographe et de syntaxe puisque Charlie écrit comme il parle. Ces chapitres sont écrits avec brio puisque malgré le fait que Charlie ne sache pas écrire, le lecteur arrive très facilement à lire ces comptes rendus sans que cela ne gène la lecture. Après l’intervention qui doit améliorer les facultés intellectuelles de Charlie, on constate petit à petit une amélioration dans la qualité de ces comptes rendus, de par l’orthographe, le vocabulaire mais aussi les réflexions que Charlie va avoir sur les évènements qu’il vit et qu’il a vécu. Il va pour la première fois découvrir ce qu’est l’amour mais il va aussi prendre conscience du regard que les autres ont pu avoir sur lui par le passé, dont sa famille. Les souvenirs concernant sa mère qui refont surface au fur et à mesure du temps sont vraiment poignants. Charlie va également se rendre compte de la façon dont le traite les scientifiques, comme une souris de laboratoire qui n’aurait jamais eu de valeur pour la société sans leur découverte. Ces passages sont très émouvants et interpellent sur la façon dont les personnes soufrant de déficits cognitifs ont été ou peuvent encore être jugées par certaines personnes.

Ainsi, grâce à cette expérience, les facultés de Charlie ne vont cesser de croître au point où l’on va avoir un véritable retournement de situation puisque même les scientifiques vont avoir l’impression d’être de simples d’esprit comparés à Charlie. Rêvant d’être normal pour plaire à tous, il va alors se rendre compte que la réalité peut être bien différente de ses attentes…

Le personnage de Charlie est très attachant et la relation qu’il va entretenir avec la souris Algernon est très touchante, entre jalousie dans les premiers chapitres et véritable amitié à la fin du roman, puisqu’après tout, si quelqu’un peut bien comprendre ce qu’il ressent, c’est Algernon.

Conclusion

C’est donc avec beaucoup d’émotions que nous allons suivre l’évolution de l’intellect de Charlie après l’intervention menée par le Pr Nemur et le Dr Strauss. Des fleurs pour Algernon est un texte fort, traitant de nombreux sujets délicats dont l’arrivée du handicap dans le cadre familial ou le regard des autres sur le handicap. La psychologie des différents personnages, et principalement Charlie, est magnifiquement pensée. C’est un classique accessible à tous (pas besoin d’être un scientifique pour lire ce roman), qu’il faut avoir lu au moins une fois !

1 commentaire pour “Des Fleurs pour Algernon – Daniel Keyes”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :